Le hasard des choix concentre la sélection sur la fin de cet album, non pas que les autres titres soient 
mauvais (du moins je l'espère), mais parce que ceux que j'ai sélectionnés sont soit mes préférés, soit les 
plus intéressants à présenter ici. 

J'ai donc retenu "
Angelo", pour la majesté émouvante de son thème - et aussi parce que j'aime beaucoup le 
personnage du roman qui porte ce prénom...
"
Adamson" est un titre expérimental, presque exclusivement percussif ; fantasme musical que j'avais depuis 
longtemps.

Les compositions carrées de Philip Glass m'ont inspiré "
L'Arche", le morceau sans doute le plus cadré de 
l'album - il en fallait au moins un.

Enfin, "
La Dernière Saison des pluies" commence par une section énergique, avec riffs de guitare et un solo 
comme je n'en avais pas composé depuis longtemps, avant de laisser la place à de longues nappes 
mélancoliques assorties d'effets sonores - un rêve de fin du monde... 
Avant d'évoquer les Visions..., il faut que j'explique ce qu'est Le Premier Monde. Il s'agit en réalité d'une 
fresque romanesque très (trop ?) ambitieuse, à laquelle je réfléchis et travaille de loin en loin, depuis des 
années. Encore aujourd'hui, je ne sais pas encore quelle sera sa forme finale, ni même si je l'achèverai un 
jour. C'est une sorte de rêve d'auteur, et comme tous les rêves, il n'a de limite ni dans le temps ni dans 
l'espace.

Les 
Visions du Premier Monde sont dès lors, à ce jour, la transcription la plus concrète de ce rêve. Elles 
illustrent musicalement des scènes déjà écrites ou imaginées, des personnages, des moments, des 
sensations liées à l'oeuvre en cours. 
Je pourrais essayer d'en dire davantage, de raconter qui sont Angelo, les Sections Sinistres ou ce qu'est 
Dockland Escape. Mais en fin de compte, je préfère m'en tenir à l'idée que les différents titres de l'album, et 
les musiques qui leur sont associées, confèrent à l'ensemble un côté mystérieux, mythologique, qui me 
semble être la meilleure définition possible de mon projet littéraire. 
Aussi ne développerai-je pas davantage sur le fond...

En revanche, je peux dire quelques mots de la forme, également singulière, et ce dès la pochette, dont vous 
aurez sûrement noté l'amateurisme de la réalisation. Rien de plus normal puisque c'est moi qui l'ai dessinée !
et que le dessin n'a jamais été mon fort... 
Cependant, après plusieurs albums très cadrés, très construits, le projet des 
Visions m'offrait la possibilité 
d'explorer une forme de création libératoire, que j'ai souhaité exercer sur l'ensemble de l'album, design 
compris. D'où cette couverture crayonnée, et une pochette dominée par le blanc - l'espace laissé à 
l'imagination en mouvement.

Musicalement, la liberté était aussi de rigueur. Pour la première fois, j'ai utilisé un logiciel de musique pour 
enregistrer ma musique sur ordinateur. J'ai également recouru intégralement à l'expandeur sonore Korg 
X5DR, réduisant le fidèle Yamaha PSR-510 à l'état de clavier maître. Me privant volontairement de 
séquenceur, j'ai donc tout joué en entier, de la première à la dernière note, explorant avec un plaisir 
renouvelé la richesse sonore du Korg. 

L'objectif était simple : se réinventer, retrouver le plaisir du jeu et de la composition, quelque peu émoussé 
depuis 
le Manoir de Cécilian. Un tel dispositif induit forcément des limites, révèle des faiblesses, notamment 
dans l'interprétation. Mais il m'a également permis de franchir un palier, par lequel je me suis affranchi des 
contraintes parfois rigoureuses de la composition électronique. Il est pour moi évident que, sans 
Visions du 
Premier Monde
, je n'aurais jamais pu venir à bout d'un projet comme le Retour.  
Les titres en vert sont disponibles à l'écoute.
Retour à l'accueil
Composé, interprété, réalisé, illustré et produit par Tim Elliott

Claviers : 
Korg X5DR, Yamaha PSR-510

Enregistrement : décembre 2002-mai 2003
Durée totale : 62'36
SUR L'ALBUM
par Tim Elliott
FICHE TECHNIQUE
CHOIX DES TITRES A 
L'ECOUTE


1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11


12


Ouverture
1.48
Cavernes
5.56
Heartlight City
4.47
Paul Havey
5.01
Guerres
10.12
Les Sections Sinistres
6.01
Angelo
1.58
Les arpenteurs de ruines
2.47

Adamson
3.29
L'Arche
4.46
La dernière saison des 
pluies

6.23
Dockland Escape
8.59
Retour à l'accueil
Visions du Premier Monde
Tim Elliott, 2003
Timian Prod.